L'Equipage de La Jolie Brise

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Saint Jacques 1944

La restauration de la chaloupe Saint Jacques construction Allard 1944

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 15 avril 2012

Yves dit Yvon, "faiseu" de mat !

Yvon est un homme discret, mais c'est aussi un charpentier de marine et un marin. Il a pris en charge le gréement du St Jacques. L'art de passer d'un carré de bois à un mat cylindrique n'a pas de secret pour lui !  Yvon connait toutes les formules de traçage et tout est "dans la tète" pas dans sa tablette numérique ;o)). Mais aussi il lit le bois,choisi l'orientation du mat en fonction de stries de croissance. L'avant du mat doit se faire du côté où les stries de croissance sont les plus serrées, du côté nord où l'arbre a poussé...Le fil du bois de frène  sera aussi minutieusement observé avant de débiter les cornes.
Un crayon, un trusquin fabrication maison, un réglet, 2 tréteaux, un rabot, du papier à poncer et de l'huile de coude. avec un grand Thermos de café, le mat, la bôme, le pic, le beaupré seront bientôt prêt !
Sur un mat, l'homme n'admet pas les perçage et la ferraille, ce seront des taquets de frêne qui recevront les haubans et autres étais, palans, etc...
La pensée du charpentier : "La bois gonfle, le charpentier boit"


Saint Jacques les grands travaux prennent fin !

Lors de sa mise à l'eau le St Jacques présentait une voie d'eau. Rien de grave a-t-on pensé après 2 ans à sécher au local....Mais au bout d'un mois sans l'amélioration notoire il a fallu se rendre à l'évidence. Fatigué par des remotorisations successives et un peu de pourriture au niveau d'une cheville à couper l'eau. L'étambot d'origine n'a pas "repris" ses formes, n'a pas regonflé. Le bateau lui a donc repris la route du chantier.
On remercie encore une fois Eric Vingtrois patron des ateliers Digne et Françoise d'avoir accepté de nous faire une petite place dans son hangar. Parce qu'avec le Julien Germaine au local, on était à la rue...
Détail des opérations grâce à Patrick et l'infatiguable Charles, "Chales Président, Charles Président ! ;o))

  1. Rentré le bateau au chantier le positionnait en hauteur sur des blots
  2. Prendre cote repères sur la ligne d'arbre, déposer le tube, enlever les toles
  3. Déposer ribords et galbord de chaque côté, branchette, courbe, étambot
  4. préparer les membrure, changer et refaire les boulons d'assemblages
  5. tailler étambot et courbe, pré-percer le tube, repercer les gros boulons
  6. Mettre en place et aléser le tube avec la barre à aléser du Chantier du Bessin. merci M. James !
  7. Façonner l'étambot, poser des "rempis", reborder, calfater
  8. A venir, peinture, tolage, et mise à l'eau...
  9. Ouf !!!

dimanche 4 décembre 2011

Merci Laurence !!

lundi 21 novembre 2011

Avis de Mise à l'Eau le samedi 26/11 à 10H et remise d'un don pour le Crédit Agricole



La décision a été prise, non sans divergence ! Le samedi 26/11 à 10h à la le du slipway dans le fond des Bassin de Port en Bessin, le St Jacques retrouvera son élément après 2 ans intenses de travaux.
Alors en ce moment, on s'active pour préparer la sortie du local, puis le trajet jusqu'au bassin, puis l'immersion !
Mais d'abord il faut terminer les peintures de finition.
Venez nombreux, la mise à l'eau est toujours un événement sympa, surtout qu'à l'occasion un partenaire fidèle, le Crédit Agricole de Normandie, qui nous avait déjà aidé pour la Jolie Brise, nous remettra un don !


jeudi 13 octobre 2011

A bord du St Jacques, ça usine...



Faut pas croire que les équipiers passent leur temps à Honfleur à faire le joli coeur devant les parisiennes avec "leur gueule" de vieux loup de mer. Avant tout ils travaillent au local sur le St Jacques.
Et oui le bois sèche, alors on caresse l'espoir de mettre ce rafiot à l'eau avant le mois de décembre. On a bien avancé, le calfat est fini, le mastic aussi, la peinture d’apprêt itou. A part dans les hauts. Pour ça, on a redescendu la chaloupe qui avait été perchée sur ses "blots" pour travailler plus facilement sur la râblure. Sur le gaillard le pont s'avance, sur le pont le barrotage est fini et peint, on attaque la découpe du plancher. Les forgerons sont aussi passés à l'action la bande molle et ses flancs rivetés au chaud, svp !, sont en place. la quille est bien protégée. Le gouvernail va être assemblé et collé, après on verra pour ses ferrures.
Et..., le moteur tout beau tout neuf est arrivé. On attend d'un moment à l'autre la visite les mecanos qui sont portés disparus depuis cet été...;o))

samedi 6 août 2011

Maitre Coquetier et Barbe Blanche s'affairent sur les ribords.


Pendant que Maitre Coquetier était parti en vacances, Barbe Blanche, ne supportant pas l'inaction, a saisi l'occasion pour se lancer tout seul dans la fabrication des pièces maitresses que sont galbords et ribords. Christophe en renfort a donné le coup de main et son oeil expert pour la pose qui ne doit souffrir d'aucun à peu près. "Et puis tant pis si le Maitre pousse des cris à son retour...". Le jugement ne s'est pas fait attendre. "Je suis parti on était 2 charpentiers, je reviens, on est maintenant 3, l'élève dépasse le Maitre !". Plus beau compliment Barbe Blanche n'aurait pu espérer.
Maitre coquetier a donc pu se mettre au calfat avec, ce sont ses mots, un plaisir jouissif.. Notez mesdames qu'il préfère le coton !
Fin septembre, on espère avoir fini le gros œuvre sur la coque. Restera les aménagements intérieurs, principalement la cloison et le pont. Viendra ensuite la pose du moteur, puis celle du gréement.
L'dée d'une mise à l'eau pour le Gout du Large le 12&13 novembre, fait débat. Entre deux, le Julien Germaine sera rentré au local. J'espère !

Petite Demo de Calfat par Patrick

Pendant l'été les travaux continuent sur le St Jacques. Les bordés sont bientôt finis. Galbords et ribords n'ont plus aucun secret pour Barbe Blanche...
Notez la Fete de Courseulles le WE prochain, nous y serons présents. Ils restent des places pour naviguer !


mardi 21 juin 2011

Sous le bordé de bouchain...



Pendant que la jolie Brise va faire la belle sur la Côte d'Amont, sur le St Jacques les travaux continuent .
Le néophyte aura l'impression que tout ça n'avance pas beaucoup. Mais pourtant beaucoup a été fait. Au dessus du bordé de bouchain tout est fini, la lisse est en place, les bordés du haut avec la coup de gouge pour souligner les formes, les pares closes ont été posées. le tube d'étambot est posé et braillé. Les fileux sont fixés. La coque a pris sérieusement "du raide". Le bati moteur a été préparé et sera bientôt fixé.
Maintenant cela se passe dessous.
Après avoir rangé tout le bois pour bien dégager l'espace de travail, les "drébouts" et toutes les cales qui supportaient le bateau, ont été enlevées. Les béquilles ont été mises en place et pour travailler plus facilement sous la coque, la St Jacques a été levé, au cric, de 70 cm et recalé. Pendant que Patrick "pare" la rablure, Charles taille sur le galbord. Christophe travaille à bord et finit le poinçon et les renforts d'étrave. Sur les photos on peut distinguer les membrures et toutes les pièces d'origine, elles sont restées noires.
Ah oui ! On cherche toujours 1 ou 2 charpentiers, mais des amoureux du bois feront l'affaire pour compléter l'équipe !


dimanche 17 avril 2011

Patrick Maitre Coquetier et Barbe Blanche, sans oublier JoJo l'apprenti charpentier...

Maître Coquetier, sur une bille perché,
Tenait en sa main un compas.
Barbe Blanche, en admiration,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Maitre coquetier.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, votre savoir
partager serait un honneur,
Vous êtes le Phénix des ouvriers du bois."
A ces mots le coquetier ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa science,
Il ouvre sa main, laisse tomber son compas.
Barbe Blanche s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
aussi  capable que vous je suis, et vais vous le prouver
en traçant, découpant et ployant ces bordés !
JoJo l'apprenti criait à tue-tête allons chercher les bois flottant au bassin
Maitre coquetier, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.
Et du chantier pendant 15 jours disparu...

Crédit Photo Vincent Boutry

dimanche 6 mars 2011

Jolie-Brise et Saint Jacques, au boulot !



A bord de la Jolie Brise, Christophe et Philippe ont pris le taureau part les cornes.. Devant les problèmes avec le bâti moteur qui avait connu modifications et remotorisations successives, on a tout enlevé pour refaire du neuf. Cela avait été mis de côté lors de la restauration, et, on ne pensait pas y revenir si tôt. Comme ça, ce sera fait ! Sur le moteur, l'embrayage a été entièrement révisé, un certain nombre de pièces d'un le couteux "damper" a été changé.
Sur le Saint Jacques, c'est Charles et JoJo qui font équipe avec Patrick. Les bordés tout beaux, tout neufs mais assez fragiles en douglas sont posés les uns après les autres. D'ailleurs l'élève dépasse le maitre...Après avoir pris le gabarit, Charles à débité, raboté, fait le casage et les équerrages sur son 1er bordé. Un coup de peinture côté intérieur, 24H de trempe au bassin pour le rendre plus souple est voilà le bordé "100% Charles" mis en place sans aucun soucis, bravo !

- page 2 de 3 -