L'Equipage de La Jolie Brise

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 20 juin 2016

Radoub orageux, radoub malheureux !

Habituellement on fait notre radoub au printemps. Mais cette année mise à l'eau de la petite dernière oblige, on a remis ça à plus tard. Pas de chance, puisque la grue du Chantier du Bessin a eu un accident, sans blessé grave heureusement, et Patrick James n'a pas pu nous mettre les bateaux sur le quai.
On a donc fait un radoub sur la cale, dans l'avant port, à l'ancienne, entre 2 pluies d'orage !
Dommage à un moment la lumière était magnifique. Mais après ça c'est gâté.
On y passera un peu plus de temps la saison prochaine.

mercredi 3 mars 2010

3 bateaux, 3 équipes, mais une même volonté !



L'AG s'est bien passée, après les traditionnels rapports d'activité et financiers, nous avons présenté les perceptives pour L'Équipage de La Jolie Brise pour les 3 ans à venir et l'ébauche de notre "Grand Projet, nom de code "La Portaise", la construction de la réplique d'une barque, à Port en Bessin, avec des essences de bois locaux. :
  • Un bateau réplique d’une barque chalutière de 12/13m
  • Un bateau porteur du savoir faire régional et local
  • Un bateau en bois, habitable et bon marcheur
  • Un bateau à taille humaine, manœuvrable par 2/3 H
  • Un bateau pour l’apprentissage de la voile
  • Un bateau « visible » pour participer aux grands rassemblements
  • Un bateau point central du port
  • Un bateau emblème de la Région, du département et de la ville
Mais tout ceci ne doit pas nous détourner de notre mission initiale, terminer et faire naviguer La Jolie Brise, remettre en état les St Jacques et julien Germaine. Sur La Jolie Brise qui a la priorité, c'est toute la mise au point du gréement qui occupe l'équipe n°1, finition de la bome, du pic, mise en place des cabillots, réglage des écoutes et drisses. Avec la pluie les bois ont gonflé. Plancher et capots ont donc été rectifié. L'équipe n°3, les mécanos, a mis en route le moteur de la Jolie Brise. Le Yanmar a toussé, puis fait de la fumée ! Les 1ers essais auront lieu au bassin en fin de semaine. Julien lui travaille toujours sur le moteur du Julien-Germaine, le vilebrequin du Deutz doit être vérifié avant de commander et remonter les pièces neuves. Le moteur du St Jacques, Renauls RC55, est parti cet hiver à Grandcamp, un mécano en retraite de la Grandcopaise s'en occupe.



L'équipe n°2 s'active autour du St jacques, au local. Après avoir fait un important de travail de démontage et de gabarit c'est toutes les membrures qui seront revues ou changées. L'étrave a été "délivrée" et dans un beau morceau de chêne Patrick a commencé à la refaire. Après avoir brulé et gratté tout l'extérieur du bateau, c'est à l'intérieur que Nathalie s'occupe des vieilles peintures. "Petit Guillaume" a défoncé tous les bétons des fonds au marteau piqueur, pour le plus garnd bonheur de Charles et Claude qui se sont vus ainsi dispensés d'un corvée...Ils ont pu ainsi avec François Renault, que nous remercions vivement, se consacrer au relevé de coque du St Jacques.
Chacun aura compris que sur le chantier des restaurations, pas de chômage au sein de l'association, venez nous aider et vous serez les 1ers à naviguer aux beaux jours...


dimanche 16 août 2009

La Jolie Brise cherche un moteur



Cet été il était prévu que le petit bateau commence à naviguer au moteur. Mais avant de partir à Grandcamp le moteur est tombé en panne, de l'eau dans l'huile tous les symptômes d'un joint de culasse. Pendant les vacances les bénévoles participent au marché du vendredi à port en Bessin, pour faire connaitre l'assos et vendre des bibelots fabrication maison. Le mat est devenu rond  et effilé en partie supérieure. Ca prend forme.

Le Volvo MD3B qui motorise la chaloupe avait été refait par Clotaire. Ce moteur des années 70 présentait déjà beaucoup d'usure, en plus le bateau avait coulé. Nous avions prévu au budget une remise en état et déculassant, révisant tout, notamment les parties électriques. Les segments avaient été changés. Mais voilà un joint de culasse n'a pas tenu car les portées des passages d'eau trop oxydés par l'eau de mer (c'est un refroidissement direct) sont déformées. On a donc retrouvé une culasse d'occasion chez ex Massieu à Saint Vaast. Après remontage c'est le bloc moteur et la chemise qui ont fendu au 1er démarrage. Nous sommes donc dans le pétrin...

Faisant confiance à la mécanique et à nos professionnels nous avions prévu un budget trop limité pour la re-motorisation.
Reste maintenant à faire un choix pour la Jolie Brise, mais aussi, la Julien-Germaine et le Saint Jacques. En effet, pour les 2 autres, ce n'est guère brillant.
Sur la Saint Jacques, on a un Renault Couach RC55D qui a au moins 25 ans avec un problème de culasse, en échange standard c'est 1300 € HT. Mais le moteur est-il encore bon ? Dès l'automne la chaloupe sera rentrée au local, avant nous prendrons le temps de déposer le moteur et de bien le faire expertiser.
Pour la Julien Germaine, le moteur est déposé c'est un Deutz 4 cylindres refroidit par air. L'attelage semble en bon état, mais le vilebrequin est grippé et l'inverseur réducteur bien malade et certainement irréparable. La aussi des choix et les bons devront être faits. Plus que jamais l'association recrute des mécanos diésélistes de bonne volonté !

L'urgent est de rendre autonome La Jolie Brise.
Alors si vous avez un moteur en bon état de 25/50 CV pour pas trop cher ou si vous êtes un généreux mécène, on est preneur ! Merci !

vendredi 29 mai 2009

Petit plaisir entre hommes...



Oui je l'avoue entre 12 et 14 H on s'est fait un petit plaisir entre hommes. Juste nous 3, Christophe, Patrick et Dimitri, les 3 mousquetaires, les3 membres fondateurs, les 3 "sauveteurs" de la chaloupe.
Après avoir mis le moteur en route, on a largué les amarres, embrayé et on est sorti dans l'avant port...Là, comme ça, sans rien demander au milieu des outils et du plancher en vrac. Il faisait trop beau pour laisser passer cela.
Et alors ? Elle ne vibre pas, elle file sur l'eau sans le moindre remous dans son sillage, elle répond bien, elle manœuvre bien, elle s'arrête bien, elle barre facilement sur son erre...Que du bonheur ce petit bateau et quel plaisir de poser son cul sur un beau banc en sapin. C'est un autre toucher qu'un polyester "en pointe diamant".
La Jolie Brise  est un bateau qui fait rêver, on se prend pour un loup de mer, pipe à la bouche, "moucheux" autour du cou, on se voit en pêcheur de "maquérios", on s'imagine entrain de virer un casier...
Enfin tout ça, c'est surtout pour mes 2 acolytes. moi, c'est mon quotidien ;o)).



Alors quoi de neuf, Charles est un mec génial, il travaille, bien, vite et tout est net et précis. Il a donc fini le plancher, fini la cloison du gaillard, fini presque toutes les bricoles. Christophe  a fini ses 2 plats bords et la grosse planche de chêne du milieu qui renforcera la fixation du mat, tout sera bientôt fixé. Reste les planches du gaillard à débiter et le capot pour la descente à faire. Le matériel de sécu est rassemblé. Les voiles sont maintenant commandées. La petite voile de fleche en tete de mat sera rouge, on l'a verra de loin. Le Conseil d'Administration élargi s'est réuni hier, il a été décidé de faire un dossier commun de finanacement pour les restaurations des chaloupes St Jacques et Julien-Germaine. On commencera par la Saint Jacques en meilleur état. Cela permettra de disposer plus vite d'un 2ème bateau. La St Jacques sera mise à la voile, la Julien-Germaine restera au moteur avec un gréement pour chaluter.
Les modalités pour les sorties en mer cet été sont maintemant définies. On en reparlera plus tard.

lundi 13 avril 2009

La Grandcopaise à Port en Bessin




La Grandcopaise est en visite à Port en Bessin, les écluses en plein travaux.
Pendant ce temps-là, La Jolie Brise finit son radoub sur la cale. L'antifouling a été peint, l'évacuation de la pompe de banc manuelle percée et raccordée, la sortie de la pompe de cale électrique préparée. L'arbre d'hélice nous a donné du fil à retordre, puisqu'il a fallu en faire un neuf. Des anodes supplémentaire ont été posées, on a renforcé le perçage dans la quille qui sert au halage, on a mis en place la sortie d'échappement en inox sur le tableau arrière, le gouvernail a été rectifié en hauteur, la ferrure d'étrave est soudée mais nous la poserons plus tard après qu'elle soit métallisée. Bref mille et une petites choses qui sont toutes très importantes !
La JB est donc enfin prête à retourner dans son élément. Les charpentiers vont devoir sebouger pour finir pancher, capot moteur et gaillard d'avant....;o))
Sur la Julien-Germaine, Julien, notre nouveau mécano a déposé energiquement le moteur qui est maintenant au local en réparation. Et puis on lui a trouvé une place au bassin.

"Mais où s'arreteront-ils ?" C'était la conclusion d'un article de journal. On parle d'une 3ème chaloupe la Saint Jacques, ainée de la Julien Germaine mise en chantier à Port au moment du débarquement en 1944.
Cette fois c'est la dernière !

jeudi 26 mars 2009

Du bel ouvrage, je vous dis !

Bleue comme le ciel normand, La Jolie Brise apparait resplendissante dans sa nouvelle livrée, ornementée de son matricule et sur sa poupe délicatement inscrit à la main son nom légèrement ombrée, merci à M. Jean Loison qui est peintre décorateur, un artiste à retrouver ici...Les formes définitive se révèlent. Reste juste le gouvernail, qui jure un peu, à recouper dans sa partie haute.

Du bel ouvrage tout ça je vous dis ! Bravo à celles et ceux qui ont participé à ce 1er weekend "quai ouvert", merci à la presse locale d'avoir relayé l'info.

N'oubliez pas que le weekend prochain, 28  et 29 mars 2009, c'est pas fini, on remet ça !

mercredi 25 mars 2009

On remet ça les 28 et 29 mars !



Avis à toutes celles ou tous ceux qui n'ont pas pu venir le weekend du 22 et ils étaient nombreux...On remet ça le weekend du 28 et 29 mars, toujours au même endroit. Il y a encore de la peinture et du nettoyage à faire sur La Jolie Brise.


mercredi 18 février 2009

Pendant l'hiver les travaux continuent



Pendant que votre serviteur et webmaster préféré était parti dans la neige du Québec et sous le soleil de San Diego, les travaux ont continué bon train au fond des bassins juste sous la pancarte en place en bout de la criée.



Sous la bache bleue point de repit, les serres dans les hauts sont en place, la tableau arrière est rectifié, les renforts ont été posés dans les quarts arrière, une fausse bauquière est mise en place pour supporter les bareaux du gaillard à l'avant.




Le moteur refait et frais repeint a été embarqué. Tout le reste du bois, pour les bancs, les cloisons et le plancher est rentré.
Bravo aux courageux bénévoles !

dimanche 12 octobre 2008

Les derniers travaux d'automne



Un billet pour faire le point et rendre compte à tous ceux qui s'intéresse à la petite chaloupe bleue.
Pendant que j'y suis et que j'y pense, on vous donne rendez-vous les 8 et 9 novembre prochain lors de la Fête de la coquille à Port en Bessin. On en reparlera.
D'ailleurs pour l'occasion La Jolie Brise c'est fait une petite copine qui vient juste d'arriver ce dimanche, une vaquelotte du Cotentin patiemment restaurée par son jeune propriétaire charpentier. J'ai oublié de demander son nom.
Alors quoi de neuf sur la chaloupe bleue, les mauvaises langues et autres "inspecteurs des travaux finis" ont souvent l'impression que cela n'avance pas beaucoup...Et pourtant, Patrick a fait la barrotage du pont en chêne avec assemblage en demi queue d'aronde, les fixations par chevilles en acier galva dans les membrures. Le tout sera démontable à la demande. Les lisses ont été dégrossies avec les gabarits, les "écarts" pour joindre les 2 parties entaillés, les assemblages sont faits, collés et boulonnés. Christophe, après avoir tracé à partir du gabarit, a commencé à entailler la lisse tribord pour que chaque tête de membrure vienne s'encastrer avec précision dans le dessous de la lisse. Les derniers plateaux chêne pour les finitions ont été commandés. Terminé il 'y aura plus de commande bois pour 2009, le budget a été respecté, il manque juste 2/3 Kg carvelles en 60 à trouver et un beau carré de sapin de 0.15x0.15x9.50 m pour faire le mat. La bome, le bout dehors et la verge seront faits dans des bois et mats de récupération. Le devis des voiles est arrivé, ce sera avec l'accastillage l'essentiel du budget 2009.

Côté mécanique, les pièces sont arrivées, le remontage du moteur a donc commencé sous la direction de Clotaire. Le moteur sera mis en marche à l'atelier chez Quentin Evolution Marine avant de l'embarquer.


vendredi 26 septembre 2008

Dans le bassin La Jolie Brise trouve sa place



La Jolie Brise a donc trouvé sa place tout au fond des bassins, au petit coin. Une échelle a été mis à poste pour faciliter l'embarquement, car au bassin le niveau d'eau est souvent très bas. Les portes écluses fuient de façon dramatique...
Après ses 1ères festivités lors de la bénédiction de la mer, les charpentiers ont donc repris le boulot. Le dernier bordé de sapin qui finit les hauts a été mis en place pendant la belle morte eau de septembre. Fière sur ses béquilles la chaloupe est restée au sec sur la cale du slip way pendant 15 jours, ce qui a facilité le travail et permis de vérifier la coque qui ne fait "pas une goutte d'eau". Bravo, étoupe de coton, brai et guippon ont parfaitement rempli leurs rôles. La pièce de bois a été rainurée pour souligner d'un trait blanc les formes des hauts.
L'opération suivante est la réalisation d'une pièce ouvrageuse, la lisse. On a donc fait rentrer les 2 derniers plateaux de chêne en 50 mm d'épaisseur. Un gabarit est encours de réalisation. après il faudra reporter et tracer les formes puis entailler pour encastrer chaque tête de membrures. Travail de précision. Dans le même temps, on débitera les tasseaux de chêne qui serviront à faire les montants pour supporter le plancher. Le tout sera monté à l'ancienne, cheville et queue d'aronde !



Côté mécanique, les pièces pour le moteur sont commandées et quasiment toutes arrivées, les culasses seront déglacées. On aimerait bien pouvoir faire un peu de bruit au ment de la fete de la Coquille des 8 et 9 novembre prochain. Va falloir motiver les mécanos !
Le Conseil d'administration de l'association s'est aussi réuni pour faire un petit point, voir où en étaient les finances, les adhérents, etc... Mais aussi pour débattre du choix de voilure au tiers avec un mat très avant et une bôme qui déborde sur l'avant du mat ou aurique avec un mat plus centrale et une grand voile bômée enverguée sur une corne. Choix lourd de conséquence puisqu'il conditionne l'emplacement du mat, le plan de pont et l'esthétique du bateau ainsi que sa manœuvrabilité. La question a fait parler. Pour faire court, nous avons choisi la cohérence de date et lieu de fabrication, la chaloupe portera un gréement aurique avec un bout dehors (beaupré)  qui passera dans un anneau à l'extérieur de l'étrave et par dessus la lisse.
Un exemple stylisé  ici : http://www.bateautheque.com/bateau/?le-frehel


- page 1 de 4