Yvon le faiseu de mat prend souvent un air décontracté quand il parle de son ouvrage. Mais là avant l'après midi fatidique du matage, la gorge nouée il a eu tant de mal à avaler son repas qu'il a failli s'étrangler....
Tout s'est passé pour le mieux, "comme papa dans maman" l'octogone à trouver parfaitement sa place à travers le pont. Si ça c'est pas du bel ouvrage ! L'homme a fait tous les espars avec ses 2 petites mains, un rabot électrique, une perceuse et de l'huile de coude. Une petite pluie est venu rafraichir les manœuvres.
Retrouver notre expert sur son Facebook YVON un vrai Almanach du Marin Breton...;o))

Maintenant on fignole en attendant les voiles de la Voilerie Granvillaise et les quelques bouts qui manquent encore. Après il va falloir finir entièrement le gréements pour aller faire des essais et apprivoiser la chaloupe. On a aménagé le gaillard, installer 2 petites couchettes avec des coffres à petit bordel, un éclairage de courtoisie, les feux de tête de mat et le VHF, tout beau tout neuf. La sécurité avant tout !

Depuis qu'elle a été remise à l'eau c'est plein de petites et grosses bricoles qu'il a fallu exécuter dans le St Jacques. Vérifier le lignage du moteur, installer la pompe de cale,... Mais aussi la lester avec du béton qu'un maçon portais est venu très gentillement nous apporter sur le quai. Un lest qui a une double utilité, couler un peu ce bateau trop "volage" et faciliter les écoulements d'eau dans les fonds. Après il ne restera plus qu'à peindre le ciment lissé !