L'Equipage de La Jolie Brise

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 26 février 2008

Toujours des membrures !



Après une ultime vérification, dans un souci d'esthétisme et pour satisfaire le côté très maniaque du Président, on a retrouvé des membrures à revoir. Voilà qui n'arrange pas les deux charpentiers...;o)) Qu'à cela ne tienne, on travaille pour les générations futures, alors pour éviter les réflexions de la relève, on va faire ça bien ! Une semaine de perdue sur le planning initial, c'est pas très grave.
Patrick a donc repris gabarits et la tronçonneuse pour débiter "bataiolles" et "genoux" dans le reste des plateaux de chêne. Christophe ponce les membrures en place pour leurs donner une forme parfaite.
Côté mécanique, il semblerait que l'on ait trouvé un démarreur. Le moteur va donc prochainement pouvoir refaire de la fumée !
Côté trésorerie et secrétariat, Aurore a la situation en main. Les échanges avec les collectivités locales se passent bien. Espérons que les indispensables aides financières ne tardent pas trop. Autrement, on pourrait bien prendre plus de retard qu'avec les membrures...

J'en profite pour remercier les personnes qui nous ont envoyé adhésions et dons. Cela donnent motivation et courage à tous les bénévoles de l'association. Nous adresserons prochainement un courrier à ces généreux donateurs. Ils seront invités personnellement à la mise à l'eau. Ils auront la priorité pour prendre la barre lors des 1ères sorties en mer. Venez nous rencontrer au Chantier, voir la Jolie Brise, nous nous ferons vous expliquerons toute la restauration. Pour tout ceux qui ne peuvent pas venir nous voir, le site est là pour vous tenir informé.  N'hésitez pas à nous questionner nous vous répondrons avec plaisir.

vendredi 8 février 2008

Objectif les membrures !



Et oui le temps presse, en plus la belle n'arrête pas de sécher, il est temps qu'elle regnage l'eau pour regonfler.  Etape primordiale dans la restauration de la Jolie Brise, la remise en état des membrures. On change, on garde, on rallonge, on redouble, on refait juste la rehausse, on refait le genou. D'un jour à l'autre les choses peuvent évoluer...Les membrures sont généralement en 2 bouts et doublées, jointes entre elles par des chevilles à "bout perdu", simple tige de métal enfoncé à force. On les ajuste au mieux de l'intérieur. Au moment de reborder, le charpentier vérifiera qu'elles présentent "une bonne venue", pour avoir une forme parfaite et un assemblage ajusté. Après avoir fait des gabarits et les relevés d'angle, ce qui est source de chicaneries entre les charpentiers ;o)), Elles sont découpées dans les plateaux de chêne sommairement à la tronçonneuse, puis plus finement sur le scie à ruban à plateau oscillant. A bord, elles sont soigneusement ajustées au rabot et avec la petite scie circulaire "du grand père" en place dans le local. Après on pourra mettre en place les serres sur de hauteur, une bauquière pour recevoir les barrots du gaillard. Puis on recloutera avec allégresse les bordés, suivra le calfat. Patience, patience.

mardi 22 janvier 2008

Découpe des membrures 20/01/2008


Sur le chantier de la Jolie Brise on ne chôme pas. Pour avoir toujours une longueur d'avance, les membrures défaillantes ont été déposées, des gabarits faits. Dès que les plateaux de chêne en 54 mm d'ep. sont arrivés livrés par Bois de Champagne tout été tracé.
Après il a fallu passer à la découpe sur la scie à ruban a plateau oscillant. Car pour que les bordés épousent bien la forme de la coque et la membrure, il faut faut faire varier l'angle de coupe sur toute la longueur. Sur une membrure il y a l'intérieur et l'extérieur, le gras et le maigre, à suivre...Donc Christophe et Patrick, aidés par Guillaume dit Castor au volant pour régler l'inclinaison du plateau se sont mis au travail. Pour finir au coup de dégau pour avoir une face bien propre. Certaines ont juste été dégrossies et seront ajustées à bord de la chaloupe.

mercredi 16 janvier 2008

L'etrave, leçon de choses...


Aurore a pris du service, ce sont donc 2 "contributeurs" qui alimentent maintenant le site ! Parfait.
Alors le sujet du jour c'est l'étrave. Elle a été dégrossie, façonnée, la râblure entaillée, mise en place et boulonnée à la quille avec le marsouin qui se trouve donc à l'intérieur de la coque. L'assemblage se fait avec des boulons japy. Il a fallut repercer l'étrave neuve et refaire un boulon long avec une tête carrée. Le perçage a été limite, pas facile de rester centrer. L'assemblage est étanché par les 2 chevilles" à couper l'eau". (dans les ronds noirs)



Pour refaire ces 2 chevilles il a donc été nécessaire de "déborder", puisqu'elle se trouve dans la râblure qui reçoit les bordés. Les chevilles sont faites en sapin un bois qui gonfle.
Maintenant on va pouvoir commencer à reclouer !
Et reclouer, les charpentiers visiblement ils aiment cela...La chaloupe aussi, il parait que cela lui fait du bien. Fini les boursoufflures disgracieuses. On cloue avec des "carvelles", ce sont des clous carrés en acier galvanisé à chaud. Les précédents étant complément disparus par l'oxydation, on est passé à la taille au dessus.
Quand le trou dans le bordé est un peu trop grand, on lui fait une "cravate". Il s'agit d'entourer autour du clou un peu d'étoupe de chanvre.


mercredi 9 janvier 2008

Fixation quille et marsouin le 08.01.2008



Patrick et Christophe vérifient si la fixation entre le marsouin et la quille, qui est assurée par des boulons, est encore bonne. Ils ont constaté, sans trop de surprise que les boulons étaient devenus de la poussière !! Alors il s'agit d'un bon réflexe pour ceux qui souhaitent rénover des vieux bateaux de ce genre: pensez toujours à vérifier tous les boulons des pièces maitresses et de lest au cas échéant.
Vous constaterez également que l'étrave est terminée et posée aussi.



lundi 17 décembre 2007

Pose du tableau et des estains 14.12.2007


Ce vendredi 14 décembre, Christophe et Patrick posent et fixent le tableau.
On remarque ici que les estaings (sorte de membrures accolées au tableau) sont posés et qu'une sous couche de peinture d'impression a été appliquée.

vendredi 14 décembre 2007

De la proue à la poupe...



Laissons Patrick nous expliquer.

"on a été obligé de réaliser une greffe dans l'étambot car quand elle a été modifiée, ils ont fait passer la mèche de gourvernail à travers le tableau
Ce trou ne présentait pas de pourriture mais il s'avère nécessaire, pour l'esthétique, de remplacer en greffant un bout neuf. La greffe est faite par un écart simple redan et sera maintenue par deux boulons qui assureront un bon maintien. Voila pour ce point
La découpe dans les planches de tableau a été réalisée et il ne reste qu'a passer celle ci à la toupie , en panne , au chantier du bessin... bientot réparée!!!!...

Pour l'étrave le tracé se poursuit et est en bonne voix.

Alors, y aurait-il une rivalité au sein même de l'Equipage de La jolie Brise ? ;o))
La poupe en bonne voie, sera-t-elle terminée avant la proue ?
A suivre...

mercredi 12 décembre 2007

Assemblage du tableau et collage du tableau arrière


Christophe assemble le tableau. Il s'agit d'un assemblage rainure et fausse languette, c'est-à-dire que les charpentiers réalisent dans l'épaisseur des planches de chêne une entaille. Ils collent ensuite une languette de sapin. Cette languette s'emboitera parfaitement dans les rainures.



Une fois que Christophe a collé les différentes pièces du tableau, il faut bien centrer le tout afin que les pièces ne bougent pas. Les charpentiers centrent les planches selon le trait d'axe. Cette étape est importante car la forme finale dépendra de cette opération. Il faut que la forme obtenue corresponde parfaitement au gabarit du tableau. Le temps de séchage est de 24 heures. Ensuite, vient l'équerrage du pourtour du tableau.





dimanche 9 décembre 2007

Vue arrière de la Jolie Brise le 12.2007



Cette semaine, Patrick et Christophe travaillent à la réalisation d'un nouveau tableau. Ils ne devraient pas tarder à l'assembler et à le poser.

samedi 1 décembre 2007

Démontage du tableau



Ce lundi 19 novembre, Patrick et Christophe démontent , avec précaution, morceau par morceau le tableau de la chaloupe "LA JOLIE BRISE"

- page 3 de 4 -